06/06/2011

Réfection cabine de poupe part three

Vendredi, après avoir attentivement étudié l'état de la paroi babord, je suis arrivé à la conclusion que j'aurais mieux fait de la remplacer complètement. Ben oui on peut se tromper! Mais ce n'est pas grave, j'aurai au moins appris à utiliser l'époxy ce qui facilitera le travail pour le côté tribord, qui lui est à remplacer totalement.

Je décide d'enlever les vitres et de supprimer la vitre centrale coulissante et de la remplacer par une prolongation de la paroi, qui pourra recevoir plus tard un hublot ouvrant ou un aérateur, la même solution sera appliquée pour toutes les vitres coulissantes. Dans le carré, la vitre tribord, située au-dessus du coin cuisine recevra un aérateur que je raccorderai à une hotte à installer au-dessus de la zone de cuisson, cela permettra de limiter la diffusion des vapeurs de cuisson dans tout le bateau.

Une fois les vitres déposées, je me rends compte qu'il vaut mieux trancher dans le vif et enlever une bande de trois centimètres de la partie inférieure de l'ouverture du châssis et de construire par la même occasion, le morceau central qui remplacera la vitre coulissante.

Comme on annonce de la pluie, je me décide à obturer l'ouverture maintenant béante avec une feuille de plastique et de grande bandes de bande autocollante.

DSC06084.JPG

DSC06085.JPG

C'est dans cet état que je laisse le bateau samedi pour ne revenir qu'aujourd'hui, lundi afin de constater les dégâts éventuels dus au orages de dimanche.

Heureuse surprise, point de dégâts, pas d'entrée d'eau. Constatant que le soleil est bien présent, ce qui contredit les prédictions de notre météo nationnale, je retire le plastique et je commence la confection du panneau. Ce matin, j'ai acheté deux petites fraises rapide pour mon "DREMEL" qui me servira de défonceuse afin de creuser les logements inférieurs de fenêtres. Il fait chaud et je suis si concentré sur mon travail que je ne vois pas les nuages noirs qui approchent, lorsque je me rend compte de leur présence, il est trop tard et en une seconde, la pluie tombe dru, trop tard pour sortir la nouvelle bâche et l'installer. La solution, tous les seaux du bord sont alignés sous l'ouverture qui crache en continu une sorte de cascade. Heureusement, la pluie, pour violente qu'elle soit, ne dure pas, et quelques minutes plus tard, je peut enfin aller installer la bâche, j'aurais d'ailleurs du commencer par là! Encore une connerie à ne pas représenter.

Comme maintenant, le bois doit sécher, j'en profite pour traiter mon panneau au G4 afin de pouvoir commencer ma journée de demain par le creusement du logement des vitres.

DSC06091.JPG

Tout l'arrière est maintenant couvert.

 

 

 

18:37 Écrit par alaro11 dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.