09/06/2010

25 mai 2010

S7304497red
 

Ce matin on quitte Charmes pour la dernière partie du canal de la Saône avant d’aborder un bout de Moselle jusqu’à Toul, puis un bout du canal de la Marne au Rhin et enfin le canal de la Meuse, autrefois appelé « canal de l’est branche nord ».

La routine des écluses successives s’installe à nouveau, avec un Suédois derrière nous, son bateau à le même âge que le nôtre et il est heureux de voir un « Storebro » sur les eaux intérieures. Son bateau ne marche pas vite et nous les attendons aux premières écluses, ensuite il accélère et nous feront trente écluses dans la journée.

A la première écluse géante, 7,5 mètres de chute, l’amarre arrière se coince dans une fissure et je me résouds à la couper, quand Christine se propose de grimper à l’échelle et d’aller la décoincer. Je ne peux pas bouger du bateau et elle grimpe, elle qui a le vertige, elle me lance l’amarre et redescend, mais le bateau s’est écarté et je le ramène au moteur contre la paroi du bajoyer, je guide le pied de Christine sur le pont et la voilà à bord. Elle me raconte que vu d’en haut, le bateau lui a semblé si petit qu’à la descente elle me demandait de lui parler, ce que je n’entendais pas puisque j’étais aux commandes pour coller le bateau elle à vaincu sa peur, chapeau!

On continue, mais voilà que le soir tombe et il nous faut trouver un endroit pour nous reposer, un premier essai le long de la berge se révèle trop dangereux, et nous nous retrouvons aux portes de Toul, amarrés à un quai sablier, avec comme compagnie, nos Suédois, une excavatrice et un bobcat.

Au loin l’orage gronde et les avions de chasse rugissent. Ou le contraire…

Il faut dormir, la fatigue nous submerge comme une vague géante. Nous sommes avalés par la nuit.

Demain il faudra sortir la tête des rêves pour continuer.


S7304493redS7304495redS7304498redS7304500redS7304501redS7304503redS7304504redS7304510redS7304511redS7304513red

20:19 Écrit par alaro11 dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.